Alimentation,  Articles,  État d'esprit,  Stress

Se peser tous les jours n’est pas une bonne idée !

Chaque jour, des milliers de personnes ont un rituel consistant à se peser tous les jours. Si le poids n’était qu’un chiffre neutre pour la plupart des gens, ce ne serait pas un problème. Mais, dans notre culture, nous attachons une valeur morale à la perte de poids et à la prise de poids, au détriment de notre bien-être. Finalement, la balance détient un immense pouvoir sur nous, et nous fait sans doute beaucoup plus de mal que de bien, en plus d’être généralement inutile.

Se peser tous les jours n'est pas une bonne idée

Quelle relation avez-vous avec votre balance ?

Quelle relation avez-vous avec votre balance ? L’esquivez-vous ? Montez-vous dessus chaque matin avec impatience ? Quelles sont vos habitudes de pesée ?

Quelle réaction émotionnelle avez-vous lorsque vous vous pesez ? Vous sentez-vous au comble du bonheur quand le chiffre est en baisse ? Êtes-vous effondré et démoralisé quand le chiffre est en hausse ? Ou bien cela vous est égale ?

Quelles pensées avez-vous à propos du chiffre s’affiché sur votre balance ? Y pensez-vous souvent ? Êtes-vous même obsédé par lui ? Le fuyez-vous catégoriquement ?

Pour certaines, le chiffre affiché sur leur balance conditionne leur humeur. Il suffit que ce chiffre varie légèrement pour qu’ils passe une journée merveilleuse ou désastreuse. Ces personnes ont plus souvent conscience de leur poids que des comportements à l’origine de ces fluctuations.

Pour d’autres, le chiffre sur la balance fait naître en eux un tel jugement personnel que cela devient une véritable source d’anxiété.

Pour ces deux catégories de personnes, leur bien-être serait grandement amélioré si elles se débarrassaient de leur pèse-personne !

Mais pour les personnes qui ont tendance à prendre du poids sans même s’en rendre compte, la balance peut être utile pour les aider à se responsabiliser et avoir véritablement connaissance de leur poids.

Pourquoi se peser tous les jours n’est pas une bonne idée ?

Se peser tous les jours affecte notre humeur

Se peser tous les jours, ce n’est pas si précis

La balance n’est pas une technique efficace pour mesurer votre perte de graisse corporelle.

Le corps humain est composé de 60% d’eau (1). Et des variations d’eau dans le corps peut amener notre poids à fluctuer de plusieurs kilos (2).

Malheureusement, ces fluctuations de poids peuvent affoler les personnes qui se pèsent de façon chronique.

Se peser tous les jours a une incidence sur votre humeur et donc votre bien-être

Pour beaucoup de gens, retrouver la ligne se résume à perdre du poids sur la balance. Ils ont un chiffre bien précis en tête qu’ils essaient d’atteindre à tout prix.

Notre poids varie immanquablement d’un jour à l’autre. Et voir notre balance afficher le nombre magique un jour, pour le voir disparaître le lendemain, peut être extrêmement frustrant. Nous livrant à des montagnes russes émotionnelles : un jour on est aux anges, le lendemain on déprime, …

Ne laissez pas un morceau de métal dicter votre humeur. Votre bien-être ne devrait pas reposer sur quelque chose d’extérieur. Vous êtes indéniablement bien plus qu’un numéro !

Se peser tous les jours entraîne une fixation négative sur la nourriture et le corps

Se peser tous les jours peut favoriser les troubles du comportement alimentaire.

En effet, une surveillance accrue de son poids entraîne, consciemment ou inconsciemment, des actions en fonction des résultats affichés. Se punissant si le chiffre est trop élevé en se privant de repas, en réduisant leur portion, en faisant plus de sport, …

Monter sur la balance chaque matin, voire plusieurs fois dans la journée, accentue notre obsession pour notre poids, mais aussi pour notre apparence physique et notre alimentation. Nous sommes en mode vigilance perpétuellement.

Se peser tous les jours ne définit pas qui nous sommes

Vous n’êtes pas une meilleure personne parce que vous avez perdu du poids, ni une mauvaise personne parce que vous avez pris du poids, malgré ce que la culture diététique vous pousse à penser.

Nous pensons parfois que notre vie s’améliorera si nous perdons du poids.

Nous avons tord.

Perdre du poids ne nous rendra pas forcément plus heureux ou en meilleure santé. Perdre du poids en se livrant à toute sorte de régimes, par exemple, peut mettre notre santé à rude épreuve.

Notre poids ne contrôle pas qui nous sommes, ni notre estime de nous-même, notre caractère ou ce que les autres pensent de nous.

En réalité, il y a des personnes qui se sentent belles, ont des relations épanouies et réussissent peu importe leur forme et leur taille.

Le chiffre magique

Le chiffre magique

Avez-vous choisi un chiffre magique, à savoir le poids où vous adorerez votre corps et qui fera que tout ira mieux dans votre vie ?

Malheureusement, la perte de poids ne vous permettent pas de gérer votre bagage émotionnel. Il vous accompagne où que vous alliez. Perdre du poids ne règle pas tous les problèmes et l’atteinte du chiffre magique est parfois décevante.

Quels soucis espérez-vous voir disparaître en perdant du poids ?

Lorsque vous avez conscience de ces problèmes vous pouvez les traiter de manière plus efficace. Par exemple, si vous avez le sentiment que l’on vous aimera davantage si vous maigrissez, vous pourriez peut-être essayez d’aller vers les autres pour créer du lien.

Pourquoi arrêter de se peser tous les jours et abandonner la balance peut améliorer votre bien-être ?

En évinçant la balance de votre vie, vous pouvez…

Prenez conscience de votre corps

arrêter de se peser tous les jours pour prendre conscience de son corps

Je conçois que, de prime abord, vous séparer de votre balance peut être difficile, frustrant, voire même terrifiant.

Mais en faisant cela, vous vous donnez la permission d’être à l’écoute de votre corps. Vous ne vous fierez plus à un numéro sur une machine mais à vos ressentis. Vous devenez plus consciente de votre environnement, de vos sensations corporelles, de vos émotions et de vos réactions.

Comment est-ce que je me sens aujourd’hui ? Est-ce que je me sens bien dans mon corps ? Dans mes vêtements ? Ai-je réellement faim ou suis-je sous le coup d’une émotion ?

Évitez les éléments déclencheurs

Arrêter de se peser tous les jours pour éviter les privations

Quand se peser tous les jours est impossible, vous n’êtes plus conscient des fluctuations de votre poids. Vous n’êtes donc plus susceptible de vous priver de nourriture si vous n’aimez pas le chiffre qui apparaît.

Cela peut vous aider à limiter vos troubles alimentaires comme les crises de boulimie.

Vous pourrez également dire au revoir aux sentiments de honte et de frustration associés à la prise de poids, même minime.

Retrouvez la liberté

retrouver la liberté

Quand vous éliminez la balance de votre vie, l’obsession pour votre poids disparaît. Vous avez l’esprit plus léger et vous vous sentez plus libre.

Vous avez une relation bien plus apaisée avec la nourriture et avec votre corps que vous apprenez à respecter et à apprécier.

Car il faut bien le rappeler, notre corps est une création extraordinaire.

Sans balance, comment mesurer ses progrès de perte de graisse ?

Vous allez me dire: Très bien, mais comment faire pour m’assurer que je suis sur la bonne voie et que je perds bien du poids si je ne peux pas me peser tous les jours?

Si auparavant, perdre du poids signifiait pour vous voir les chiffres sur votre balance diminuer, aujourd’hui vous allez devoir vous fier à d’autres éléments.

Évaluez plutôt les éléments suivants :

1. Vous sentez-vous plus à l’aise dans vos vêtements ?

Se sentir plus à l'aise dans ses jeans

La manière dont vous vous sentez dans vos vêtements est bien plus révélatrice que votre poids corporelle.

Les vêtements reflètent mieux tout changement de forme et génèrent moins d’anxiété que le chiffre affiché par votre pèse-personne

Pour suivre votre perte de graisse corporelle, vous pouvez choisir un vêtement qui épouse les formes de votre corps qui, si possible, ne s’étire pas. Un jean fait généralement l’affaire.

Ce vêtement vous servira de référence

Est-il plus facile à enfiler ? Plus ample ? Moins resserré à la taille ? Plus large au niveau des cuisses ?

2. Prenez-vous en photo

Prenez-vous en photo

Prenez-vous en photo de face, de dos et de profil. Et suivez votre transformation au fil des mois. Vous verrez sûrement des changements qui n’auraient pas été visibles sur la balance !

Comme un visage moins gonflé, un double menton qui a disparu, un buste plus affiné, des plis dans le dos qui ont disparu, une posture plus élancée, …

3. Fiez-vous à votre ressenti général

être à l'écoute de son corps et de ce que l'on ressent

Lorsque l’on souhaite perdre du poids, on se focalise généralement sur les éléments extérieurs visuels comme un ventre moins rebondi ou des mâchoires plus définis.

On en oublie alors qu’il a des aspects positifs qui ne sont pas mesurable, comme :

Toutes ces choses votre balance ne vous les dira pas.

Il est plus intéressant d’éprouver tous ces aspects que de voir un chiffre à la baisse sur une balance, vous ne pensez pas ?

Attention, ne remplacer pas l’obsession de votre poids sur la balance par un examen excessif de votre corps !

La meilleure chose que vous puissiez faire pour vous-même est de rechercher l’acceptation et d’avoir une attitude positive autour de votre corps, même si vous essayez de le changer pour le mieux.

Si vous ne pouvez vraiment pas imaginer vous débarrasser de la balance…

Faites un planning

Faites un planning

Se peser tous les jours n’est pas une bonne idée. Si vous ne vous sentez pas capable de fuir votre balance pour mesurer vos progrès de perte de poids, déterminez un créneau et les conditions dans lesquelles vous allez vous penser.

Essayez de maintenir une seule pesée par semaine.

Vous pouvez, par exemple, vous peser tous les lundis matin au réveil après être allé aux toilettes.

Considérez votre balance comme un outil

Malgré que la balance soit un simple outil, on la considère souvent comme un juge.

A chaque fois que votre poids se révèle sur la balance essayez d’en prendre note, sans jugement ni critique, mais plutôt avec bienveillance.

Ce n’est qu’un chiffre. Une donnée parmi tant d’autres.

Concentrez-vous sur une fourchette de poids

Au lieu de vous focaliser sur un chiffre précis, concentrez-vous sur une fourchette de poids.

Votre poids oscillant sans arrêt, la bonne fourchette serait de 3kg. Considérez votre poids comme une estimation approximative.

Autorisez-vous à vous aimez en dehors de votre poids

Autorisez-vous à vous aimer

Pour conclure simplement, écoutez votre corps et recherchez des résultats en dehors des chiffres de votre balance.

Si vous portez une ceinture régulièrement et qu’elle commence à se desserrer un peu après avoir adopter une alimentation équilibrée et consciente, considérez cela comme un signe de progrès.

Pourquoi se peser tous les jours serait un meilleur signe que vous êtes en bonne santé que votre propre ressenti ? Ce n’est pas la balance qui vous dira si vous avez bonne mine aujourd’hui ou même si vous avez l’estomac douloureux à cause d’une mauvaise digestion.

Libérez-vous de l’obsession des chiffres en vous éloignant de votre balance. Ne laissez plus une plaque de métal saper votre humeur ou être une source d’angoisse.

Si vous faites cela, rien de terrible n’arrivera, au contraire, vous pourriez être surpris du bien que cela vous fait !



Personnellement, je suis obsédée par mon poids depuis que je suis adolescente. J’en étais au point de me peser plusieurs fois par jour pour veiller à ne pas trop manger pendant la journée. Au fil des années, j’ai réussi réapprendre à manger correctement pour pouvoir me sentir en meilleure forme physique et mentale.

Et c’est ce qui, finalement, m’a permis de perdre mes kilos superflus. Mais la balance était toujours là. Chaque matin, je ne pouvais m’empêcher de grimper dessus pour contrôler mon poids. Avais-je grossi ou maigri ou mon poids est-il stable ?

Puis un jour où je me suis aperçue que le chiffre qui s’affichait avait une réelle emprise sur mon moral. Je pouvais être déçue lorsqu’il était plus élevé que celui de la veille ou aux anges s’il était plus bas. J’ai alors décidé de faire un test, une semaine sans balance. Allait-elle me manquer ? Est-ce que j’allais me ruer sur la nourriture par ce que je n’avais rien pour me surveiller ? Est-ce que je me sentirai désemparée ?

En fin de compte, rien de tout cela n’est arrivé. Depuis que ma balance est rangée bien sagement dans un coin de mon garage, je n’éprouve plus du tout l’envie de me peser. Je me sens plus libre et plus en connexion avec mon corps. Je ne vis plus en fonction d’un numéro mais en fonction de ce que je ressens, et c’est bien plus agréable, croyez-moi!




Alors, avez-vous envie d’essayer ? Une semaine sans balance et vous me donnerez des nouvelles !

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager :)

10 commentaires

  • Caroline

    Bonjour,
    Hélas, la balance est effectivement un outil qui a prise sur nous mais cela va bien au-delà puisque nous sommes dans un monde où l’image est encore très (trop!) importante. On glorifie les mannequins, les acteurs/actrices, chanteurs/chanteuses… que l’on voit sous leur meilleur jour mais c’est parce qu’ils sont grimés et habillés de la tête au pied par d’autres professionnels, parce que les photos des magazines sont retouchées, parce que des filtres sont utilisés sur les vidéos… Au-delà ce ces clichés, le problème réside plus dans les valeurs auxquelles on veut bien accorder de l’importance. Heureusement, il y a de plus en plus d’articles, de discours, de mouvements sur le fait de se sentir bien et de s’accepter tel que l’on est.
    Pour avoir fait quelques voyages et constaté que de toute façon où qu’on soit dans le monde, les femmes (pour parler de ce que je connais) sont complexées que ce soit par leur poids, leur couleur de peau, la forme de leur nez, leur type de cheveux, … STOP ! Nous sommes telles que nous sommes.
    Acceptons-nous 🙂
    S’accepter ne signifie pas que l’on ne se changera pas, ça signifie être en paix avec nous-même et focaliser sur ce qui est important.
    S’il y a un excès de poids alors se focaliser sur la qualité de ce qu’on mange (voire aussi la quantité), sur le plaisir qu’on a à pratiquer l’activité physique (je sais que ce n’est pas l’objet du blog ;-p) qui nous permet, certes, de brûler des calories, mais surtout qui nous permet de nous sentir bien 🙂
    Ce qu’il est important de faire aussi c’est de rechercher l’origine de ce qui fait que l’on a ce poids en excès puis de solutionner cette problématique sinon quelques soient les efforts fournis, ça reviendra certainement.

    • Murielle

      Merci pour ce beau message. Et oui, malheureusement on est toujours complexé par quelque chose. Pour notre bien-être global, il est vraiment important d’apprendre à s’accepter – comme tu le dis si bien – avec (ce que l’on pense être de notre point de vue) nos imperfections.

      Autre point important que tu abordes : Solutionner d’abord les causes de notre surpoids au lieu de traiter les symptômes. Notre surpoids a une cause bien précise et il est essentiel de la terminer pour mettre en place des stratégies efficaces pour pouvoir résoudre notre problème pour de bon.

  • lauriehh23

    J’étais obsédée par la balance moi aussi durant mon adolescence. J’étais addicte au sport et au moindre gramme de graisse en trop, je me sentais extrêmement mal. Aujourd’hui, je regarde la balance 3 fois par an peut-être, et j’aime mon corps tel qu’il est 🙂 merci pour cet article super !

  • Caroline

    J’ai vraiment l’impression, en résumé, qu’il est important d’apprendre à se connaître pour savoir pourquoi on fait ce qu’on fait, pourquoi on agit tel qu’on agit, pourquoi on pense tel que l’on pense mais c’est un vaste sujet et par expérience, il n’y a pas une seule méthode qui nous dira tout ça… Patience et persévérance seront des fondamentaux… un peu comme une perte de poids sans faire de sport 🙂

Laisser un commentaire

La philosophie de maigrir sans faire de sport

Voulez-vous connaître  17 habitudes pour perdre du poids sans effort naturellement