Alimentation

Je veux perdre du poids mais je n’y arrive pas

Vous avez tout essayé et pourtant malgré tes efforts répétés vous ne parviens toujours pas à perdre du poids ? Si c’est ton cas, vous êtes sûrement désemparée et vous ne savez plus quoi faire pour enfin atteindre votre poids idéal. Dans cette vidéo je vais vous donner 3 conseils pour enfin atteindre ton poids idéal, sans que vous ayez besoin de vous faire de régime.

1. La première raison pour laquelle vous n’arrives pas à perdre de poids c’est que vous vous restreins

Les régimes nous font croire qu’on ne peut perdre du poids qu’en se privant de nourriture ou de certains aliments et donc en contrôlant tout ce qui entre dans notre bouche. « Faites attention à nos portions », « Calculer nos calories journalières », « Évitons les sucres et les aliments transformés » ou encore « Évitons de manger entre les repas ».

Toutes ces règles alimentaires, ses limites, nous obligent sans cesse à faire attention à ce que nous mangeons. Nous devons en permanence rester sur nos gardes pour éviter le moindre écart.

Malheureusement, cet effort de contrôle permanent nous coupe totalement de nos sensations alimentaires. Nous ne mangeons plus parce que nous avons faim mais parce que c’est l’heure. Nous ne nous arrêtons plus de manger parce que nous sommes rassasiés mais parce que nous jugeons que nous avons assez mangé et que manger plus nous ferait prendre du poids. Nous ne mangeons plus un aliment parce que nous en avons envie mais parce qu’il est pauvre en calories.

En mangeant de la sorte, nous nous déconnectons totalement de notre corps quand il nous dit que c’est le moment de manger avec les signaux de faim, quand c’est le moment de nous arrêter de manger avec le rassasiement, que ce n’est pas le moment de manger avec la satiété ou encore en n’écoutant pas les envies d’aliments spécifiques qui répondent à un besoin nutritionnel, énergétique ou émotionnel de notre organisme. 

Notre corps ne peut alors plus se réguler correctement pour nous ramener à notre poids d’équilibre, si nous sommes au-dessus. En contrôlant notre alimentation, nous l’empêchons de faire son travail.

Et malheureusement, bien souvent, cet effort de contrôle se traduit par des craquages. Ce qui est bien normal, car cela demande beaucoup d’énergie de surveiller son alimentation à longueur de temps. Alors quand nous allons nous retrouver devant un aliment dont nous avons vraiment envie ou qu’ à force de nous restreindre nous sommes totalement affamé, nous allons céder. 

D’un côté notre cerveau va nous inviter à faire des réserves, ne sachant pas quand il pourra en manger à nouveau. Car généralement, on se dit “Ok, je vais en manger mais ce sera la dernière fois, après c’est fini”. Alors pour anticiper le manque, nous allons en manger en excès. 

2. La deuxième raison c’est que l’alimentation est devenue une source de stress

Et plus nous essayons de perdre du poids, plus nous allons ajouter du stress à notre vie. Et pour atténuer toutes ces émotions qui sont liées à la peur de grossir ou de ne pas maigrir, le premier choix est en général la nourriture.

Car il faut bien le rappeler, la nourriture a un pouvoir réconfortant et apaisant. Des études ont prouvé que notre niveau de stress était plus bas après un repas qu’avant le repas. Du moins chez les personnes qui mangent normalement.

Car les personnes qui essaient de contrôler leur alimentation, c’est le contraire. Leur stress est significativement plus élevé après le repas qu’avant le repas.

Pourquoi ?

Parce que leur repas s’accompagne d’angoisse alimentaire : « Attention, si vous manges trop vous vas grossir », « Est-ce que je peux manger ça ou est-ce trop calorique ? » Etc.

Ce stress alimentaire vient s’ajouter au stress déjà présent dans notre vie et naturellement, nous nous dirigeons vers la nourriture pour nous apaiser. Car toutes ces émotions débordantes entraînent des envies de manger d’ordre émotionnel. 

Mais ce réconfort ne peut être trouvé que dans des aliments riches gras ou sucrés, qui permette la libération de dopamine dans le cerveau : l’hormone du bien-être. Ce sont précisément les aliments que l’on essaie généralement d’éviter quand on souhaite perdre du poids. 

je veux perdre du poids mais je n'y arrive pas

À ce moment-là plusieurs solutions s’offrent à nous :

1. Manger l’aliment dont on a envie ce qui s’accompagnera inévitablement de culpabilité et de peur de grossir.

2. Substituer l’aliment dont on a envie par un autre moins calorique. Beaucoup préféreront manger un ou plusieurs yaourts à 0% plutôt qu’un carré de chocolat. Mais du coup, ils seront incapable de se réconforter car les yaourt 0% sans gras ni sucre, ne libèrera pas de dopamine dans notre cerveau.

3. S’abstenir de manger en faisant preuve d’une grande force de volonté et en essayant de se trouver une autre occupation : sport, bain, …

Malheureusement, toutes ces solutions ne vont que renforcer et multiplier nos envies de manger. Nous finirons alors par craquer pour l’aliment qui nous faisait envie ou manger excessivement un aliment jugé peu calorique qui finalement, mangé en excès nous amènera à consommer plus de calories que l’aliment dont on avait envie au départ. 

Pour nous sortir de ces situations, il faut que nous retrouvions de la sérénité dans notre alimentation. Diaboliser les aliments ne renforcerait que notre peur de grossir et nos angoisses, ce qui nous amène fatalement à trop manger.

Réapprenons à prendre du plaisir à manger en commençant par manger l’aliment qui nous fait envie, en nous efforçant d’écarter toutes ses pensées automatiques qui nous disent que ce n’est pas bien et en nous focalisant sur le goût de l’aliment. Sa texture. Son odeur. Savourons-le lentement, consciemment. sans rien faire d’autre. Installons-nous confortablement et prenons simplement du plaisir. En mangeant de la sorte, vous verras que finalement, nous n’avons pas besoin d’une quantité astronomique de nourriture pour nous apaiser.  Et peu à peu nous en aurons de moins en moins besoin car nous répondrons naturellement à nos envies quand elles se présenteront. Notre stress diminuera de lui-même et nos envies émotionnelles avec.

3. La troisième raison c’est que vous avez peut-être atteint ton poids d’équilibre

La troisième raison, que vous avez peut-être écartée, c’est que nous avons atteint notre poids d’équilibre. Et dans ce cas-là, il nous sera très difficile de passer en dessous.

Si nous voulons passer en dessous de notre poids d’équilibre, la seule solution qui s’offre à nous, c’est de manger moins que ce dont notre corps réclame. Donc encore une fois, nous couper de nos sensations alimentaires et vivre avec la sensation d’avoir faim en permanence.

Ou alors nous pouvons nous satisfaire de ce poids qui nous permet de manger ce qui nous plaît, tant que nous répondons simplement à notre faim ou à nos envies. Et donc que nos prises alimentaires correspondent aux besoins de notre corps. 

Nous ne pouvons pas choisir notre poids d’équilibre, et il ne correspond parfois pas au chiffre que nous avions en tête. Ce poids peut-être au-dessus du poids que nous faisions avant notre premier régime. Malheureusement, les régimes suivis d’une reprise de poids parfois importante peuvent changer notre poids d’équilibre. En effet, quand nous prenons du poids, nous remplissons les cellules graisseuses de notre corps, les adipocytes, mais lorsqu’ils sont pleins, notre corps doit fabriquer de nouvelles cellules pour stocker le surplus. Et ces nouvelles cellules ne disparaîtront plus jamais, même si nous perdons du poids. Et notre poids d’équilibre aura augmenté.

C’est pour cela que je recommande fortement d’éviter tout régime. Ils se soldent dans 95% par une reprise de poids dans les 2 ans qui suivent. Et dans 40% des cas avec un surplus de poids et donc un risque de créer de nouvelles cellules qui altéreront à jamais notre poids d’équilibre.

Pour atteindre notre poids d’équilibre définitivement, commençons par faire à nouveau confiance à notre corps et écouter nos sensations alimentaires, écartons de nos esprits toutes ces pensées qui viennent parasiter notre alimentation et nous empêchent de prendre du plaisir à manger.

Besoin d’aide ?

Si vous avez besoin d’aide pour y parvenir, c’est justement le sujet de ma future formation. Cliquez sur le premier lien dans la description pour recevoir des informations sur la formation quand elle sera sortie. 

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager :)

Laisser un commentaire