Alimentation

Comment perdre 3 kilos en 1 mois ?

Vous avez peut-ĂȘtre envie de perdre 3 ou 4kg, que ce soit pour vous sentir bien sur la plage cet Ă©tĂ© ou tout simplement vous sentir mieux dans votre tĂȘte. Si perdre ces 3 kilos vous permet de vous sentir bien et d’ĂȘtre plus heureux, alors perdons-les ! Mais ce que nous voulons c’est perdre 3 kilos de graisse et non perdre 3 kilos de muscle. Heureusement, nous allons voir que ce n’est pas si compliquĂ©.

Comment perdre 3 kilos en 1 semaine ?


Pourquoi avons-nous ces kilos en trop ?


L’homme aujourd’hui est le descendant de milliers d’annĂ©es de survivance oĂč son organisme a Ă©tĂ© habituĂ© Ă  stocker.

Car s’il ne stockait pas, il mourait et n’avait aucune descendance. En fait, les femmes bĂ©nies Ă©taient celles qui pouvaient garder les calories qu’elles mangeaient ainsi elle pouvait assurer la descendance.

Aujourd’hui les choses ont changĂ© Ă  cause de l’agriculture, de la mĂ©canisation, de l’urbanisation pour la distribution, et des pesticides, qui ont fait que les rendements agricoles ont explosĂ©.

De nos jours, manger n’est plus un problĂšme. Mais nous fonctionnons toujours comme des survivants, et nous stockons, seulement nous ne savons pas dĂ©stocker gĂ©nĂ©tiquement.


Pour perdre ces 3 kilos en 1 mois, il faut adopter le bon Ă©tat d’esprit


Quand on veut perdre du poids, il faut rĂ©ellement le vouloir. Ce dire : Je veux perdre ces 3 kilos car j’en ai besoin ! J’en ai besoin pour mon image propre et j’ai envie de me sentir en meilleure santĂ©.

Si vous en avez rĂ©ellement l’envie, ça va marcher.

Par contre, si vous vous dites : Il faut perdre 3 kg, comme une espÚce de sommation, ça ne marchera pas. Vous ne ferez jamais quelque chose contre votre cerveau.

Alors, est-ce que vous avez décidé de prendre soin de vous ?


Le yoyo, qu’est-ce que c’est ?


Cela commence avec un régime, et ce, peu importe le régime. Vous diminuez ce que vous mangez.

L’homme est un athlĂšte de la survie. Il a une petite glande au sein de son cerveau archaĂŻque. Une petite glande, appelĂ©e le noyau arquĂ©, qui n’est pas accessible par la raison ni par la volontĂ©. Cette glande compte. Elle compte les calories de façon indiffĂ©renciĂ©e que ce soit des lipides, des protides ou des glucides. Elle compte.

Et lorsque nous allons diminuer nos rations, le noyau arquĂ© va se dire : Je vais ĂȘtre en danger, je vais mourir ! Du coup, il va mettre en place des processus de compensation. Car c’est lui qui nous a permis de survivre Ă  des dizaines de milliers d’annĂ©es oĂč il y a eu des famines, des maladies, …

Donc en rĂ©duisant nos quantitĂ©s, nous allons rĂ©ussir, nous allons perdre nos fameux 3 kilos. Mais qu’est-ce qui va se passer ?

Quand nous perdons du poids ainsi, nous perdons surtout du muscle et non de la graisse. Car le muscle est une source d’Ă©nergie, pour notre corps, accessible beaucoup plus rapidement que nos graisses.

1kg de muscle brûle, sans bouger, 30 calories par jour pour rester en vie.

Donc en rĂ©duisant notre ration alimentaire nous avons perdu 3 kilos. Mais nous avons perdu pratiquement 80 % de muscle. En par lĂ  mĂȘme, nous avons baissĂ© la quantitĂ© de calories que nous brĂ»lons chaque jour sans bouger.

Et lorsque nous allons sortir de ce rĂ©gime, nous allons remanger. Et lĂ , l’organisme va stocker un peu et ce, sans brĂ»ler la diffĂ©rence. Ce qui va nous faire prendre du poids avec un petit bonus, qui est lĂ  pour faire un peu de stock. Car notre cerveau Ă  la mĂ©moire de cela. C’est d’ailleurs pour cela qu’avec l’Ăąge c’est plus difficile de perdre du poids.


Bien choisir ce que l’on mange

Il faut savoir que tous les rĂ©gimes trĂšs restrictifs oĂč on diminue tout ou oĂč on est monodiĂšte pendant 3 semaines oĂč on mange que du raisin ou de l’ananas, vous allez perdre du muscle. Alors que ce que nous voulons c’est, au contraire, perdre de la graisse.

Et pour cela, il n’y a pas 36 solutions. Si vous voulez perdre 3 kilos efficacement, il faut un peu rĂ©duire ce que vous mangez et changer un peu le profil de ce que vous mangez.


Avoir une routine saine


Nous avons tous 3 kilos en trop. Parce que nous sommes dans une sociĂ©tĂ© trĂšs urbanisĂ©e. Nous prenons la voiture, le mĂ©tro, le bus et ce n’est pas avec ça que nous allons brĂ»ler des calories. Et quand nous rentrons le soir et que nous sommes fatiguĂ©s, nous jetons sur un morceau de pain, nous mangeons un petit bout de ceci, un petit bout de cela, avant de prĂ©parer le repas.

Bien sĂ»r, nous devons nous faire plaisir de temps en temps, sinon la vie serait bien monotone et triste. Toutefois, nous devons Ă©viter les grignotages intempestifs et bien choisir ce que l’on mange la plupart du temps. Ainsi, nous pourrons nous faire plaisir sans culpabiliser et sans que ça n’ait d’influence sur notre tour de taille.

Vous devez essayer de considĂ©rer qu’il y a, dans la semaine, des moments de bonheur, de joie et de partage et puis, une routine saine. C’est cette routine saine qui vous permet de ne pas tomber malade et de ne pas avoir de problĂšme ni de surpoids, ni de diabĂšte, ni d’hypercholestĂ©rolĂ©mie, ni d’hypertension, etc

C’est en adoptant ces habitudes au quotidien que vous allez perdre 3 kilos trĂšs facilement et sainement.


Calibrer vos plats


On sait aujourd’hui que, quand on mange dans une petite assiette, on mange moins que dans une grande assiette. Parce qu’on a tous Ă©tĂ© Ă©levĂ©s pour finir notre assiette. On a tous dĂ©jĂ  entendu qu’il ne fallait pas gaspiller.

Petit message aux parents au passage. Quand vous dites Ă  votre enfant : “Fait plaisir Ă  maman/papa/mamie/papi, finis ton assiette”, vous lui dites de ne pas Ă©couter ses signaux de rassasiement et de satiĂ©tĂ© pour vous faire plaisir ! C’est quelque chose qu’il faut absolument Ă©viter car un enfant sait trĂšs bien se rĂ©guler. Quand un enfant n’a plus faim, il s’arrĂȘte. S’il n’a pas terminĂ© son assiette, tant pis, mettez les restes au frigo et rĂ©servez-les au prochain repas. Il ne faut pas les culpabiliser. Si on a plus faim, on arrĂȘte de manger.

Maintenant que c’est revenons Ă  nos assiettes. Pour perdre ces 3 kilos , il nous faut revenir Ă  de bonnes proportions.

Pour calibrer vos plats vous pouvez, par exemple, vous servir d’un petit bol appelĂ© le bol chinois. Ce n’est pas le gros bol oĂč on prend son cafĂ© au lait. Ainsi, lorsque vous vous servez Ă  manger des lĂ©gumineuses, servez-les dans un bol chinois pour en contrĂŽler les quantitĂ©s.


Diminuer les sucres


La premiĂšre chose Ă  faire lorsque l’on veut perdre du poids efficacement c’est de diminuer notre consommation de sucre sous toutes ses formes. Que ce soit le sucre en poudre, les aliments riches en amidon ou les aliments industriels.


Le saccharose


Le saccharose est notre sucre en poudre mais vous le retrouverez aussi dans un grande nombre d’aliments allant du sirop d’Ă©rable aux viennoiseries.

Il va de soi, quand on veut perdre du poids, qu’il faille mettre en pause nos envies de gĂąteaux si l’on souhaite perdre rapidement du poids car ils seront un frein indĂ©niable.

Si vous n’arrivez pas Ă  vous passer de sucre dans votre cafĂ© ou votre thĂ©, vous pourrez trouver des alternatives saines au sucre comme la stĂ©via, l’allulose ou l’érythritol qui ont un pouvoir sucrant sans pour autant Ă©lever votre glycĂ©mie.

Et pour satisfaire vos envies de sucré, jetez votre dévolu sur du chocolat noir à, au moins, 70% de cacao de préférence biologique et qui regorge de bienfaits pour la santé.


L’amidon


Qu’est-ce que l’amidon ?

L’amidon c’est du sucre, du glucose attachĂ©. Il y a l’amylose et l’amylopectine. L’amylose est une structure en hĂ©lice. Quand vous l’avalez Ă  ce moment-lĂ , il faut dĂ©couper l’hĂ©lice et ça prend du temps. Si ça prend du temps alors le sucre va rentrer doucement dans le sang et votre foie et votre pancrĂ©as auront le temps de le traiter.

Et l’amylopectine c’est un arbre comme le cerisier et ça tombe. C’est trĂšs facile de secouer l’arbre et de prendre le sucre. La richesse en amylopectine va conditionner le fait que si c’est trop facile, ça va rentrer dans le sang trĂšs vite, une sĂ©crĂ©tion d’insuline et Ă  ce moment-lĂ  on prend du poids et en mĂ©tabolisme pas trĂšs bien.

Donc si vous voulez perdre ses 3 kilos, il faut diminuer les fĂ©culents riches en amylopectine tels que le riz Ă  grain court, le pain blanc, les pommes de terre, les biscuits, les pĂątes, les flocons de maĂŻs, …

Évitez la sur-cuisson

Je rappelle que les pĂątes ce ne sont pas des nouilles. Les nouilles sont des pĂątes trop cuites.

Quelle est la différence entre du sucre en poudre et les féculents comme les pùtes, le riz ou les pommes de terre ?

C’est la mĂȘme chose, du glucose mais qui est organisĂ© avec une matrice. Mais lorsque l’amidon, qui est du sucre collĂ©, est trop cuit, Ă  ce moment-lĂ  vous dĂ©coupez les liaisons entre tous les sucres et ça revient Ă  manger du sucre en poudre.

Il faut donc Ă©viter la sur-cuisson des fĂ©culents. Les pĂątes doivent ĂȘtre toujours al dente. PrĂ©fĂ©rez le riz long grain ou le riz basmati au riz ordinaire et lĂ  aussi Ă©vitez de trop le cuire. Il faut qu’il reste un peu croquant pour que votre tube digestif fasse le boulot. Votre estomac va couper les molĂ©cules et votre intestin va avoir du temps pour le digĂ©rer. Ainsi le sucre n’ira pas directement dans votre sang.


Remplacer les féculents par les légumineuses


Les lĂ©gumineuses sont composĂ©es de 50 % d’amylose et 50 % d’amylopectine alors que les pommes de terre contiennent 90 % d’amylopectine.

Donc le fait de manger qu’une pomme de terre accompagnĂ©e de lĂ©gumineuses, cela va adoucir la courbe d’augmentation du sucre et donc de stockage de graisses.

Si vous voulez perdre ses 3 kilos, l’idĂ©al est de remplacer totalement les fĂ©culents par des lĂ©gumineuses.

Ce qui est trĂšs important dans les lĂ©gumineuses, ce sont les fibres. Car les lĂ©gumineuses sont trĂšs riches en fibres. C’est trĂšs bon pour les gens. Et cela va ralentir leur digestion et auront donc un index glycĂ©mique plus faible.


Limiter le pain


Un des problĂšmes dans notre sociĂ©tĂ©, c’est la culture du pain. Nous sommes trĂšs attachĂ©s au pain.

Le pain a Ă©tĂ© la premiĂšre forme de monnaie. Quand on avait des champs avec des cĂ©rĂ©ales, soit on les vendait sur pied soit on les vendait en grain, puis on les a broyĂ© pour en faire du pain. A l’Ă©poque, le pain pouvait ĂȘtre gardĂ© une semaine Ă  dix jours et en faire une monnaie d’échange. Le pain Ă©tait une façon de monĂ©tiser les cĂ©rĂ©ales.

Le problĂšme c’est que ces cĂ©rĂ©ales sous forme de pain, ce sont des cĂ©rĂ©ales qui ont Ă©tĂ© fermentĂ©es, levĂ©es par la levure. Et donc quand vous achetez du pain, il est dĂ©jĂ  prĂ©-digĂ©rĂ© et vous allez stocker de la graisse beaucoup plus facilement.

Le pain a Ă©tĂ©, pendant des siĂšcles, une façon de nourrir les pauvres. Beaucoup de plats de pauvres sont basĂ©s sur le pain. Que vous alliez en Italie au dĂ©but du 19e siĂšcle, on achetait le pĂąton de pizza dans la rue qu’on a achetĂ© pour un Ă©cu et on mettait dessus tout ce qu’on avait Ă  la maison, tous les restes, c’Ă©tait bourratif.

Et en Tunisie c’Ă©tait le bol de pois chiche avec de l’harissa. Une trĂšs bonne lĂ©gumineuse. Il y avait des pois-chiches, de l’huile, de l’harissa pour le rendre un plus goĂ»teux, et on ajoutait le pain dessus.

Mais aujourd’hui, on est plus dans cette Ă©conomie-lĂ . Aujourd’hui, nous pouvons entrer dans un supermarchĂ© et acheter tout un tas de choses qui sont des plats de fĂȘtes.

Et donc le pain fait le remplissage. Et on a l’habitude d’avoir l’estomac rempli de pain et en plus ça agit comme une Ă©ponge. Parce que quand vous avalez du pain et qu’il y a un peu de sauce, ça gonfle.

Donc si j’ai un conseil Ă  vous donner pour perdre ces 3 kg, c’est de rĂ©server le pain au petit-dĂ©jeuner le matin. Parce que le matin, le pain va ĂȘtre brĂ»lĂ© dans la journĂ©e. Vous allez marcher, vous allez travailler, vous allez faire ce que vous avez Ă  faire dans la journĂ©e et donc le pain n’aura pas d’incidence.

Par contre essayez de le diminuer, voire de l’arrĂȘter, pour perdre ses 3 kg, pour les repas du midi et du soir.


Le fructose

Nous trouvons le fructose dans la nature, dans les fruits et le miel. Mais avec l’industrialisation nous en retrouvons dĂ©sormais dans tous les aliments transformĂ©s avec le sirop de maĂŻs hautement concentrĂ© en fructose. Ainsi la trĂšs grande majoritĂ© des aliments industriels en contient, que ce soient les bonbons, les biscuits, les produits laitiers, les aliments pour bĂ©bĂ©, les plats cuisinĂ©s, 


Le problĂšme avec le fructose, c’est que le foie va le mĂ©taboliser bien plus rapidement que les autres sucres. Ce qui va faire qu’il va ĂȘtre fortement stockĂ© sous forme de graisses viscĂ©rales.

Alors autant que possible évitez les aliments riches en fructose comme le miel, les jus de fruits, et les aliments ultra transformés.

Vous pouvez continuer Ă  consommer des fruits, car mĂȘme s’ils contiennent du fructose ils sont Ă©galement trĂšs riches en fibre, ce qui ralentit l’absorption du fructose par le foie.


Consommez des légumes à volonté


Les légumes sont excellents pour notre poids et la santé. Riches en vitamines, minéraux et en fibres et pauvres en glucides et en graisses, ils sont un allié parfait pour maigrir sainement.

Vous pouvez en consommer autant que vous le souhaitez pour vous sentir rassasié.


Prendre une collation l’aprĂšs-midi quand on dĂźne tard


La collation l’aprĂšs-midi doit se composer d’une boisson chaude, ce que vous voulez, et d’une pomme ou une poire.

Les citadins sont des gens qui mangent tard le soir et quand ils rentrent, ils ont vraiment trÚs faim. Et quand nous avons vraiment trÚs faim, nous avons beau avoir écouté toutes les meilleures émissions et lu tous les bons bouquins sur la nutrition, nous avons juste envie de prendre du pain avec du fromage.

On est tous pareil.

Pour éviter de se laisser piéger par notre inconscient et prendre le temps de faire un vrai repas tout en évitant les grignotages, il est recommandé de prendre une petite collation.


Bien mĂącher


Parce que il y a une variable trĂšs importante c’est le fait de mĂącher.

Si vous voulez perdre du poids, le fait de mĂącher est une notion trĂšs importante car le cerveau adore le plaisir. Il n’est intĂ©ressĂ© que par le plaisir. Et quand nous mangeons, nous avons des petits capteurs sur la langue qui envoient ce plaisir au cerveau.


GĂ©rez votre stress


Nous vivons dans une sociĂ©tĂ© oĂč les gens sont de plus en plus stressĂ©s. Et une trĂšs belle façon de compenser le stress est de manger. Et souvent de manger des aliments sucrĂ©s en particulier.

Quand vous rentrez chez vous, prenez 15 minutes pour vous laisser aller, pour couper votre téléphone et faire baisser la pression.

Car, malheureusement, l’anxiĂ©tĂ© est gĂ©nĂ©ratrice d’hyperglycĂ©mie. Quand nous sommes vraiment trĂšs stressĂ©s, nous produisons du cortisol, qui nous fait grossir. Si nous avons trop de cortisol, nous allons commencer Ă  fabriquer du sucre. Le foie va libĂ©rer ce sucre dans le sang, et vous connaissez la suite.


Pour perdre du poids durablement il faut atteindre
l’homĂ©ostasie


C’est pour ça qu’il faut comprendre une chose. Quel que soit le rĂ©gime que vous faites pour perdre du poids, que ce soit parce que vous avez un risque de prĂ©-diabĂšte, de diabĂšte, du cholestĂ©rol, de l’hypertension, peu importe, faites bien attention Ă  une chose : il faut que vous mainteniez ce nouveau poids pendant, au moins, 9 mois.

Pourquoi ?

Vous souvenez-vous du noyau arquĂ© ? Cette petite glande est temporisĂ©e. C’est-Ă -dire qu’elle veut ĂȘtre sĂ»r que ce nouveau pois pourra ĂȘtre maintenu et qu’il vous permettra de survivre. C’est ce qu’on appelle l’homĂ©ostasie, c’est-Ă -dire que les entrĂ©es et les sorties seront Ă©quilibrĂ©s.

Les principales erreurs des rĂ©gimes, c’est qu’au bout de 2 – 3 mois nous sommes contents, nous sommes arrivĂ©s au poids souhaitĂ©. Alors nous nous lĂąchons et nous reprenons du poids car nous n’avons pas attendu les 9 mois.


Le mot de la fin


Il y a un siĂšcle, nous nous fichions complĂštement de l’amylose et de l’amylopectine, nous mangions des patates parce que les patates n’Ă©taient pas chĂšres. Nous mangions du pain sans nous poser de question.

Aujourd’hui les choses ont changĂ©, les gens sont assiĂ©gĂ©s par la nourriture. Nous sortons dans la rue et il y a des supermarchĂ©s, des supĂ©rettes, des restaurants, … un peu partout.

Il y a mĂȘme des magasins qui vaporisent des odeurs de poulet rĂŽti, de cafĂ©, etc pour nous mettre l’eau Ă  la bouche et nous faire entrer dans leur magasin.

Il y a une telle offre que, si nos arriĂšre-grands-mĂšres revenaient sur terre, elles auraient un rĂ©el problĂšme pour faire un choix. Quand vous voyez la linĂ©aire des yaourts dans un supermarchĂ©, vous avez Ă  peu prĂšs 20 m en moyenne de rayonnage pour faire votre choix. Alors qu’Ă  leur Ă©poque il n’y avait qu’un yaourt.

Il est donc primordial, de nos jours, de comprendre ce que nous mangeons et quel impact les diffĂ©rents types d’aliments ont sur notre corps et sur notre santĂ©. C’est ainsi que vous pourrez perdre du poids facilement et durablement.

Si vous avez aimĂ© l'article, vous ĂȘtes libre de le partager :)

Laisser un commentaire

La philosophie de maigrir sans faire de sport

Voulez-vous connaĂźtre  17 habitudes pour perdre du poids sans effort naturellement