Alimentation,  Ă‰tat d'esprit

Alimentation intuitive : guide pour débuter

L’alimentation intuitive repose sur l’Ă©coute de votre corps et de vos sensations physiques de faim et de satiĂ©tĂ©. Avec l’alimentation intuitive vous ĂȘtes libre de manger ce que vous souhaitez et quand vous le souhaitez car vous ĂȘtes la personne la mieux placĂ©e pour savoir ce dont votre corps a besoin. Dans cet article, je vais vous expliquer comment commencer une alimentation intuitive.

Jeune femme mangeant de la crÚme glacée dans le cadre d'une alimentation intuitive
Photo de Tirachard Kumtanom


Qu’est-ce que l’alimentation intuitive ?


L’alimentation intuitive repose sur l’idĂ©e que vous mangez quand vous avez faim et arrĂȘter de manger quand vous ĂȘtes rassasiĂ©.

Bien que cela semble logique, pour beaucoup de personne ce n’est pas si simple. Dans la sociĂ©tĂ© d’aujourd’hui, nous avons de plus en plus pris l’habitude de manger sans mĂȘme ressentir de la faim et parfois, nous avons mĂȘme des difficultĂ©s Ă  reconnaĂźtre nos sensations de faim ou de satiĂ©tĂ©.

Cela vient parfois de nos parents qui vous sommez de finir nos assiettes mĂȘme lorsque nous avions plus faim. À tel point que nous avons appris Ă  nier nos sensations de rassasiement.

Nous entendons aussi tellement de choses diffĂ©rentes au sujet de l’alimentation que nous ne savons plus quoi penser. À force d’Ă©couter tous ces “experts” qui nous disent quoi, quand et comment manger, nous en oublions de nous Ă©couter nous-mĂȘme.

Nous doutons de nous, de notre intuition et de notre corps. Pourtant notre corps est une machine formidable. Il est le seul Ă  savoir quand nous manquons de certains nutriments ou d’Ă©nergie nĂ©cessaire Ă  notre organisme pour fonctionner convenablement. Il est aussi le seul Ă  savoir quand il a reçu la nourriture qui lui Ă©tait nĂ©cessaire.

Pour manger de façon intuitive, vous devez réapprendre à faire confiance à votre corps. Mais pour cela, vous devez parvenir à faire la différence entre la faim physique et la émotionnelle.

  • La faim physique se manifeste de diffĂ©rentes maniĂšres : estomac qui gargouille, ventre vite, fatigue ou irritabilitĂ©. Et les symptĂŽmes disparaissent une fois que vous avez mangĂ©.
  • La faim Ă©motionnelle est une rĂ©ponse Ă  un besoin Ă©motionnel : ennui, stress, tristesse ou la solitude par exemple peuvent crĂ©er chez vous des envies de nourriture, en vous amenant souvent Ă  manger des aliments rĂ©confortants. Ce qui provoque souvent de la culpabilitĂ©.

L’alimentation intuitive, elle, favorise une attitude saine envers la nourriture et l’image corporelle, en vous invitant Ă  manger pour satisfaire une faim physique sans provoquer de culpabilitĂ© et ce, peu importe ce que vous mangez.


Les 10 principes fondamentaux

L’alimentation intuitive repose sur 10 principes de base :

1. Rejeter les régimes

L’alimentation intuitive va Ă  contre courant des rĂ©gimes et de leurs restrictions alimentaires.


2. Honorer sa faim

Pour perdre du poids, beaucoup trop de personne essaie d’ignorer leur faim, mais la faim n’est pas votre ennemi. En vous affamant vous allez finir par provoquer des crises de boulimie.

Alors que la faim est un signal de votre corps vous disant qu’il a des besoins vitaux de nourriture. Les aliments et les calories, minĂ©raux, vitamines et oligo-Ă©lĂ©ments qu’ils contiennent sont extrĂȘmement importantes pour nourrir vos cellules, assurer le bon fonctionnement de vos organes, optimiser vos performances physiques et cognitives et pour votre bien-ĂȘtre de façon gĂ©nĂ©rale.


3. Faire la paix avec la nourriture

Ne soyez pas en guerre avec la nourriture. ArrĂȘtez de la diaboliser et voyez-la pour ce qu’elle est simplement, sans jugement.


4. N’Ă©couter que soi

Vous n’ĂȘtes pas bon ou mauvais Ă  cause de ce que vous mangez ou ne mangez pas. Vous ĂȘtes seul juge de ce qui vous fait de bien Ă  vous et Ă  votre corps. Vous savez dĂ©jĂ  ce qui est bon pour vous, Ă©coutez-vous.


5. Respecter sa plénitude

De la mĂȘme façon que votre corps vous envoie des signaux quand il a faim, votre corps vous dit aussi quand il n’a plus faim.

Il est extrĂȘmement important de reconnaĂźtre quand vous ĂȘtes rassasiĂ© de maniĂšre confortable, lorsque vous ressentez un bon niveau de plĂ©nitude. Vous n’avez alors plus faim mais vous n’avez pas non plus mal au ventre parce que vous avez trop mangĂ©.

Prenez le temps d’Ă©valuer comment vous vous sentez par rapport Ă  votre faim au cours de votre repas.


6. Savourer l’instant

De nos jours, nous avons tendance Ă  considĂ©rer l’acte de manger comme un acte banal. Reprenez en main vos repas et rendez-vous l’expĂ©rience agrĂ©able.

Prenez du temps pour le savourer, asseyez-vous tranquillement et mangez des aliments qui vous font du bien et savourez chaque bouchée.

En rendant l’acte de manger agrĂ©able, vous vous rendrez compte qu’il vous faut moins de nourriture pour vous satisfaire.


7. Honorer ses sentiments (sans utiliser de nourriture)

Combler ses Ă©motions avec l’alimentation, si cela vous fait du bien sur le moment, a des effets nĂ©gatifs sur votre bien-ĂȘtre physique et psychologique Ă  l’avenir.

Essayez de gĂ©rer vos Ă©motions avec des mĂ©thodes plus bĂ©nĂ©fiques pour votre bien-ĂȘtre telles que la marche, la mĂ©ditation, le yoga, avoir une conversation avec un proche, tenir un journal ou pratiquer une activitĂ© que vous aimez (peinture, photographie, balades, …).

Apprenez Ă  reconnaĂźtre quand il s’agit d’une faim rĂ©elle et quand vous ĂȘtes face Ă  une faim Ă©motionnelle, cela vous permettra d’ajuster votre rĂ©action et d’ĂȘtre maĂźtre de la situation.


8. Respecter son corps

ConsidĂ©rez-vous avec bienveillance, arrĂȘtez de vous juger et de critiquer votre apparence physique. Acceptez votre corps pour ce qu’il est et percevez-en la beautĂ©.


9. Pratiquer une activité physique

Il y a deux nombreuses façons de mettre son corps en mouvement et il y en a sûrement une qui vous correspond.

Cela peut ĂȘtre bien-sĂ»r par le sport : natation, badmington, tennis, jogging, marche, …

Ou par le biais d’une activitĂ© que vous aimez : jardinage, bricolage, mĂ©nage (y’en a qui aime ça, si je vous assure !), …


10. Honorer sa santé

Les aliments que vous choisissez doivent satisfaire votre palais mais aussi vous aider Ă  vous sentir bien.

Il est important de se souvenir que c’est l’ensemble de vos habitudes alimentaires qui sont responsable de votre santĂ©. Et ce n’est pas parce que vous mangez un aliment “malsain” de temps en temps que cela va l’altĂ©rer.


Quels sont les bĂ©nĂ©fices d’une alimentation intuitive ?

L’alimentation intuitive peut vous aider Ă  dĂ©velopper des attitudes psychologiques plus saines, Ă  avoir une indice de masse corporel plus faible et Ă  maintenir votre poids (1).

Ceux qui suivent une alimentation intuitive dĂ©veloppent une meilleure santĂ© mentale, une meilleure estime d’eux-mĂȘme, de leur image corporelle, une amĂ©lioration de leur qualitĂ© de vie et une baisse des Ă©motions nĂ©gatives pour le stress ou l’anxiĂ©tĂ© ( 2 ).

Allier l’alimentation intuitive avec une alimentation en pleine conscience vous aider Ă  perdre du poids, si c’est votre objectif. En dĂ©plaçant votre attention de la perte de poids vers la sensation d’Ă©nergie, de force et de vie.


Comment débuter une alimentation intuitive ?

  1. Sans juger vos habitudes alimentaires actuelles, commencez déjà par analyser vos comportements face à la nourriture. Avant de manger, demandez-vous si vous répondez à une faim physique ou à une faim émotionnelle.

2. Essayez de manger lorsque vous avez faim sans pour autant vous sentir affamé. Auquel cas, vous risquez de manger plus rapidement et plus que nécessaire.

3. ArrĂȘtez de manger quand vous ressentez un sentiment de plĂ©nitude agrĂ©able et non quand votre estomac vous fait mal.


Le mot de la fin

Ce que nous enseigne l’alimentation intuitive c’est que la maniĂšre dont vous mangez est tout aussi importante que ce que vous mangez.

Laisser votre corps vous indiquer quand il a besoin de nourriture avec la faim et quand il est satisfait avec la sensation de satiĂ©tĂ©. Se laisser guider par sa faim et sa satiĂ©tĂ© peut amĂ©liorer l’image que vous avez de votre corps et votre qualitĂ© de vie.

Envie d’essayer ? Faites-moi part de votre expĂ©rience en commentaire.

Si vous avez aimĂ© l'article, vous ĂȘtes libre de le partager :)

3 commentaires

  • Tatiana

    J’apprends de mieux en mieux Ă  Ă©couter mon corps et ses besoins au niveau de la nourriture. J’arrive aussi Ă  ne plus manger le soir si je n’ai pas la sensation d’avoir faim alors qu’avant, je me pliais au rituel social du dĂźner en quelque sorte et je mangeais alors que je n’avais pas vraiment faim. J’ai remarquĂ© aussi qu’en journĂ©e je crois avoir faim alors qu’en fait j’ai juste soif!!! J’essaie aussi de manger moins de sucre ce qui limite Ă©galement cette imoression d’avoir faim alors qu’en fait, c’est simplement une envie folle de sucre !! Merci pour cet article qui me conforte dans l’idĂ©e que je suis sur la bonne voie et qu’il faut suivre son intuition pour l’alimentaion 😀

    • Murielle

      Merci Tatiana pour votre partage d’expĂ©rience ! Effectivement Ă©couter les besoins de son corps est un acte trop souvent oubliĂ©, pourtant cela apporte beaucoup de bĂ©nĂ©fices au niveau de notre bien-ĂȘtre gĂ©nĂ©ral, de notre santĂ© et de notre ligne.
      La soif et la faim sont trĂšs souvent confondues, alors pour Ă©viter de manger quand on a simplement soif, il est bon de prendre le rĂ©flexe de d’abord boire un verre d’eau. Surtout l’Ă©tĂ© avec l’arrivĂ©e de forte chaleur.
      Quant au sucre, vous avez tout Ă  fait raison, plus vous en mangez, plus vous avez faim souvent. Pour les envies de sucrĂ©, les fruits seront toujours votre meilleur alliĂ© 🙂

  • Sophie

    Super choix de sujet et trĂšs bon article bravo Murielle! 🙂 Tu as raison c’est tellement important d’Ă©couter son corps! Je trouve que dans nos sociĂ©tĂ©s actuelles et nos modes de vie nous perdons la notion dĂ©couter sa faim et rĂ©apprendre Ă  dĂ©couvrir la satiĂ©tĂ© par l’alimentation intuitive est une bonne chose :).

Laisser un commentaire

La philosophie de maigrir sans faire de sport

Voulez-vous connaĂźtre  17 habitudes pour perdre du poids sans effort naturellement