Alimentation

3 habitudes indispensables pour être zen au quotidien avec son alimentation et son poids

Pour perdre du poids, la majorité des personnes vont se mettre au régime et surveiller attentivement leur alimentation. Conséquence : elles ne pensent plus qu’à la nourriture 24h/24h, elles sont désespérées à chaque fois que la balance n’affiche pas le bon chiffre, elles ne prennent plus de plaisir à s’alimenter (préférant les aliments fades aux aliments savoureux mais caloriques) et les restrictions finissent en compulsions alimentaires. Heureusement, il est possible de retrouver son poids d’équilibre tout en retrouvant la liberté de manger. Dans cet article, je vous livre 3 habitudes indispensables pour être zen au quotidien avec votre alimentation et votre poids.

prendre plaisir à manger

Cet article participe à l’évènement « 3 habitudes indispensables pour être zen au quotidien » du blog Habitudes zen. J’apprécie beaucoup ce blog, un de mes articles préférés est “Comment réussir à lâcher-prise ?“ que j’aurai pu citer dans cet article.

1. Prendre du plaisir à chaque repas et collation

La première habitude indispensable à prendre pour être zen au quotidien avec son alimentation et son poids est de prendre du plaisir à CHAQUE fois que vous mangez.

Souvent, quand on entreprend un régime, l’un des conseils est de se faire plaisir de temps en temps.

C’est un très mauvais conseil !

Il est indispensable de prendre plaisir à manger chacun de nos repas. Avant de manger, nous devrions tous nous demander : “Qu’est-ce que j’ai envie de manger là maintenant ?”

Peur de ne plus pouvoir s’arrêter de manger

Certaines personnes vont se dire “Oulala, mais moi si je commence à me poser cette question, je ne mangerai plus que des aliments gras et sucrés !”

Effectivement, si vous vous interdisez une catégorie d’aliments, ce sont forcément ceux dont vous allez avoir envie. Parce que vous essayez de mettre du contrôle sur vos envies et les aliments que vous mangez.

Malheureusement, ce contrôle mental conduit la plupart des gens à des compulsions alimentaires, car il n’est pas tenable sur le long terme. Vous essayez de vous battre contre votre mental et, tôt ou tard, vous allez vous épuiser et perdre la bataille. Cela peut prendre quelques jours, quelques semaines, voire des années. Mais vous finirez par lâcher prise et par manger, en excès, tous les aliments qui vous faisaient tant envie et dont vous vous priviez.

Pour éviter ce type de dérive, il faut absolument que vous réintroduisiez du plaisir dans votre alimentation. Arrêtez de mettre des étiquettes sur les aliments par peur de prendre du poids. En ce qui concerne le poids, aucun aliment n’est meilleur qu’un autre.

Toutes les calories sont stockées de la même manière

Que vous mangiez 1000 calories de chocolat ou 1000 calories d’épinard, toutes les calories que vous mangerez en plus de vos besoins seront stockées de la même manière, sous forme de graisse dans le corps.

Peu importe leur provenance.

Aucun aliment ne fait grossir ou maigrir

Vous pouvez donc parfaitement maigrir en ne mangeant que du chocolat et grossir en ne mangeant que des épinards.

Il est important de le comprendre une bonne fois pour toute.

Donc si vous avez envie de manger une Danette à la vanille en fin de repas, mangez-la.

S’interdire des aliments conduit à manger en excès

Si vous vous interdisez un aliment, alors que vous en mourrez d’envie, que se passera-t-il ?

Votre envie ne va faire que grandir. Et vous n’allez penser qu’à ça.

Beaucoup de personnes vont se dire : “Attends, je ne peux pas manger une Danette, c’est bien trop calorique ! Je vais plutôt opter pour ce yaourt O %”.

Ok. Vous allez donc manger le fameux yaourt à 0%. (Miam, ça fait rêver…) Vous vous apercevez alors que votre envie de yaourt crémeux à la vanille est toujours bien présente. Vous n’y tenez plus, vous prenez … un deuxième yaourt à 0%.

Ça va bien finir par calmer votre envie, vous dites-vous. (Je suis passée par là.)

Eh bien non.

En réalité, il n’y a qu’une seule manière de calmer une envie, c’est d’y répondre !

Donc, là, votre envie est de plus en plus pressante, vous n’arrivez plus à maintenir votre contrôle mental et vous cédez au plaisir de votre Danette. Et peut-être même que vous en mangerez une seconde …

Au final, au lieu de répondre de suite à votre envie, puis de passer à autre chose, vous avez passé votre après-midi à essayer de nier votre envie.

Bilan : au lieu d’une seule Danette, vous avez mangé deux yaourts 0% – qui malgré leur pauvreté en matière grasse, contiennent tout de même des calories qui viendront s’ajouter à l’addition – et une ou plusieurs Danette.

D’après vous, dans quel cas prenez-vous du poids ? Le deuxième évidemment.

Si vous souhaitez perdre du poids et vous libérer des pensées obsessionnelles pour la nourriture, il est important de répondre à vos envies qu’elles viennent de la faim ou d’une émotion. Moins vous y répondrez, plus vous avez de chance que cela se transforme en compulsion. Et plus vous vos envies se multiplieront.

Pourquoi le plaisir est-il important ?

Le plaisir est important car c’est lui qui nous permet de savoir quand on est rassasié.

En effet, quand la faim arrive, notre corps libère de la dopamine qui va nous donner envie de manger. Et si on l’écoute attentivement, nous aurons envie de certains aliments en particulier.

Cette envie correspond à un besoin de notre corps qu’il soit physique (calories ou nutriments) ou mental (réconfort, bien-être, restauration de l’humeur, …)

Cela peut être des haricots verts avec du saumon comme de la brioche avec du chocolat.

Chaque aliment a une fonction et répond à un besoin spécifique qui nous est propre.

Lorsque nous mangeons les aliments qui nous font envie, nous y prenons du plaisir. Et ce plaisir intense, au début du repas, va s’estomper peu à peu avec le rassasiement.

Le rassasiement, c’est quand nous n’avons plus de plaisir à manger. Notre envie s’est éteinte. Nous arrêtons de manger, non pas parce que nous avons la peau du ventre bien tendu mais parce que nous n’avons pas envie de continuer à manger. Continuer reviendrait à se forcer.

2. Être attentif à ce que vous mangez

La deuxième habitude indispensable pour être zen avec son alimentation et son poids est de manger en pleine conscience.

manger en pleine conscience

Pour pouvoir pleinement ressentir ce plaisir, il nous faut être attentif à nos sensations alimentaires.

C’est-à-dire aux saveurs, aux odeurs, aux textures des aliments. Être pleinement conscient des sensations que chaque bouchée nous procure. Sentir l’aliment qui descend dans notre gorge et notre ventre se remplir.

Mais bien souvent, nous ne sommes pas attentifs à nos sensations car notre esprit est ailleurs.

Nous sommes distraits par :

  • les écrans : ordinateur, téléphone, télévision, …
  • nos pensées négatives : “Je ne devrais pas manger ça, je vais grossir”, “Cet aliment n’est pas bon pour ma santé”, “J’en ai envie mais je ne devrais pas, j’ai déjà beaucoup trop mangé”, …

Cela nous accapare l’esprit pendant que nous mangeons et nous empêche d’être pleinement présent à notre alimentation.

Le soucis c’est que notre cerveau ne comptabilise que ce dont il a conscience.

Si nous mangeons en regardant la télé, nous avalons les aliments sans même nous en rendre compte. Bien souvent, nous mangeons alors trop, car nous sommes déconnectés de notre plaisir. Nous ne savons donc pas quand nous sommes rassasiés.

Et, double peine, puisque notre cerveau n’était pas présent quand nous mangions, nous ne parvenons pas à nous réguler. Et bien que nous ayons trop mangé à ce repas, nous abordons le repas suivant avec le même appétit que si nous n’avions pas mangé celui-ci.

Au contraire, une personne qui est présente pendant qu’elle mange et qui est attentive à ses sensations alimentaires et au plaisir qu’elle ressent, pourra mieux ressentir son rassasiement. Et si toutefois, elle mange en excès (ce qui arrive à tout le monde, je vous rassure) et bien au prochain repas, elle mangera naturellement moins ou pas du tout car elle n’aura pas faim.

3. Ne vous prenez pas la tête !

La troisième habitude indispensable pour être zen avec son alimentation et son poids est d’arrêter les critiques et les jugements.

Ne vous prenez pas la tête !

Les personnes qui se restreignent, en suivant un régime ou en surveillant leur alimentation, ont des aprioris sur les aliments, comme nous l’avons évoqué plus haut.

Elles séparent les aliments en deux catégories : ceux qui sont caloriques, donc mauvais, et ceux qui ne le sont pas, donc bons.

Au moment même où elles ouvrent le frigo, elles ne voient les aliments que suivant ces catégories. “Les épinards c’est top, je peux en manger une pleine assiette, ça ne me fera pas grossir. Le fromage par contre, ce n’est même pas la peine d’y penser!”

Et une fois devant leur assiette, c’est pareil : “Ok, le saumon c’est bon pour la santé mais il ne faut pas que j’en mange trop, parce que c’est gras.” “Attention, je ne dois pas manger plus de 5 amandes parce qu’elles sont hypercaloriques …”

Toutes ses pensées négatives liées à la nourriture ou à la peur de prendre du poids vont venir parasiter votre repas et amener, en plus de l’inattention, du stress ou de l’anxiété alimentaire.

En principe ceux qui n’ont pas de troubles alimentaires, le repas procure un apaisement. Si on mesure les hormones du stress après le repas, on s’aperçoit qu’elles ont diminué. Le repas est calmant.

En revanche, chez les personnes qui contrôlent leur nourriture, les repas deviennent un stress. Si on mesure leurs hormones du stress à l’issue du repas, elles auront augmenté. Donc on est plus stressé après avoir mangé.

Et s’il y a du stress, le rassasiement met plus de temps à arriver alors on mange davantage.

Il est donc essentiel de retrouver de la sérénité dans son alimentation.

Une des façons de le faire c’est de se persuader, une bonne fois pour toute, qu’aucun aliment ne vous fera grossir si vous le mangez en suivant votre faim ou vos envies.

Faites confiance à votre corps qui possède un système de régulation extrêmement performant vous permettant de tendre ou de rester à votre poids d’équilibre.

Mais pour que ce système de régulation fonctionne, il faut le laisser agir sans aucun contrôle.

Être plus zen au quotidien avec votre alimentation et votre poids

zen au quotien

Arrêter de vouloir contrôler votre alimentation d’une manière ou d’une autre, que ce soit en sautant volontairement des repas, en comptabilisant le nombre de calories que vous mangez, limitiez la quantité de nourriture que vous ingérez, supprimiez une catégorie d’aliments ou de macronutriment, …

Répondez plutôt à vos envies quand elles se présentent mais de manière adéquate.

C’est-à-dire :

  • En répondant à votre envie par l’aliment qu’elle vous réclame. Si vous avez envie de chocolat, n’y répondez pas avec des épinards, cela ne fonctionnera pas.
  • En mangeant en pleine conscience, ce qui vous permettra de savourer pleinement votre repas.
  • Et en mettant de côté les jugements et les critiques en vous vous ou l’aliment que vous consommez.

En clair, on mange ce qu’on veut, on se concentre sur les sensations que cela nous procure et on ne se prend pas la tête !

Cela aura plusieurs effets bénéfiques :

  1. Vous vous reconnecterez à votre corps et à vos sensations alimentaires
  2. Vous retrouverez votre liberté de manger ce que vous souhaitez sans culpabilité
  3. Vous stopperez vos compulsions alimentaires
  4. Votre alimentation sera à nouveau une source de plaisir
  5. Vous vous dirigerez naturellement vers votre poids d’équilibre sans aucun effort
  6. Vous améliorerez votre humeur, allègerez votre charge mentale et vous sentirez plus zen au quotidien

Qu’en dites-vous, avez-vous envie d’être plus zen au quotidien avec votre alimentation et votre poids ?

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager :)

3 commentaires

  • Nicolas R

    Ca me parle plutôt bien ces 3 conseils! C’est assez proche ce que j’ai mis en place dans ma vie!
    Surtout le premier: me faire plaisir, tout en mangeant seinement pour la grande majorité des repas à la maison (le plaisir étant toujours là, l’aspect bon pour la santé est okay si non-respecté rarement! :)).

    Et une petite piqûre de rappel pour manger en pleine conscience… 🙂 #oops j’ai dévoré ma collation il y a 10 minutes!

    • Murielle

      “#oops j’ai dévoré ma collation il y a 10 minutes!” 😂 ça arrive à tout le monde donc pas de soucis !
      Mais c’est vrai qu’il est intéressant de prendre l’habitude de ralentir le rythme quand on mange, pour se recentrer sur nos sensations corporelles. D’une part cela nous permet de prendre plus de plaisir quand nous mangeons, ça nous permet aussi de mieux ressentir quand nous sommes rassasiés c’est-à-dire quand nous n’éprouvons plus de plaisir à manger, ou si nous sommes rassasiés de l’aliment que nous sommes en train de manger mais que nous mangerions bien autre chose, …
      Ainsi, on axe vraiment la prise alimentaire sur notre bien-être.

Laisser un commentaire

La philosophie de maigrir sans faire de sport

Voulez-vous connaître  17 habitudes pour perdre du poids sans effort naturellement